Les avantages de souscrire un contrat d’assurance vie en 2021

L’assurance vie n’est pas seulement utilisée comme simple assurance mais permet également d’épargner, de percevoir des revenus complémentaires, de préparer sa retraite ou encore d’optimiser une succession.

Lorsque vous souscrivez à un contrat d’assurance-vie, il vous est possible de verser de l’argent en une fois ou à différents moments, mais aussi sous forme de virement permanent, chaque mois par exemple.

Votre cabinet en gestion de patrimoine en Corse, Altus Conseil , vous permettra de souscrire le contrat qui remplira le mieux vos objectifs. Grâce à son large panel d’offres, Altus Conseil vous apportera son expertise pour réaliser une diversification / valorisation de votre patrimoine sans contrainte de gestion. Cela vous permettra ainsi également de garder la maîtrise de votre capital et de bénéficier d’une optimisation fiscale.

Comment choisir une bonne assurance vie en 2021 ?

Une fois votre argent versé sur le contrat d’assurance vie, vous avez le choix d’investir sur :

  • Des contrats mono-supports, en fonds en euros : votre épargne n’est pas soumise aux mouvements des marchés financiers, ce qui représente un placement plus sûr pour votre épargne seulement le rendement est limité.
  • Des contrats multi-supports, en unités de compte : Vous avez un choix varié de supports offrant une espérance de gain supérieur au rendement du fonds en euros, seulement votre épargne n’est pas garantie et vous pouvez perdre votre argent.

Vous pouvez répartir votre argent comme vous le souhaitez entre les supports mais aussi faire des transferts d’un support à l’autre.

Votre argent reste disponible à tout moment. Pour le récupérer, vous devez faire un « rachat » de tout ou d’une partie de votre épargne. Vous pouvez aussi mettre en place des rachats programmés, c’est-à-dire des virements permanents de votre contrat d’assurance vie vers votre compte courant.

fonctionnement d'une assurance vie

Afin de savoir sur quels fonds euros ou unités de compte répartir votre argent, il faut dans un premier temps définir votre ou vos objectifs. Vous pouvez prioriser la sécurité ou au contraire investir en bourse si vous souhaitez que votre placement soit plus rentable. Cela définira votre profil investisseur et aidera votre conseiller Altus Conseil à vous orienter au mieux vers le contrat qui vous correspondra le mieux.

Quelques points peuvent vous aider à définir si le contrat d’assurance vie que vous souscrivez est intéressant :

  • La notoriété de l’assureur
  • Le montant des frais sur versement et rachats
  • L’alliage du rendement et de la sécurité du fonds euro
  • Un contrat proposant un vaste choix d’unités de compte
  • Un courtier accessible, disponible rapidement

Le comparatif de nos meilleures assurances vies

Chez Altus Conseil, nous travaillons avec les meilleurs partenaires pour vous proposer les contrats les plus intéressants.

Voici le top 3 de nos meilleures assurances vie.

Cardif Sur Avenir Swiss Life
Minimum à verser Versement initial : 15 000 €
Versement libre : 5000 €
Versement initial : 500 €
Versement libre : 1000 €
Versement initial : 3000 €
Versement libre : 1500 €
Frais sur versement 1,5% 1,5% 1,5%
Frais sur rachat 0,30% 0% 0%
Performance des fonds euros 1,20 % Gestion Libre : 1,00 % 
Gestion libre si investi au moins à 50% en UC : 1,50 %
De 1,20% à 2,70%
selon la part d’UC dans l’épargne
Nombre d’unités de compte* 2500 + de 1000 2000
Frais de gestion 1% 1% sur les contrats en fonds euros
1,20 % su les contrats en unités de compte
0,65%
Gestion libre ou pilotée Les deux Les deux Les deux
*Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis mais sont sujets
à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier
de l’évolution des marchés financiers.

Quels sont les frais d’une assurance vie ?

Les principaux frais d’un contrat d’assurance vie sont :

  • Les frais d’entrée : prélevés à chaque fois que vous faites un versement sur votre contrat. Au maximum de 5%, ils servent à rémunérer votre conseiller et la compagnie d’assurance.
  • Les frais d’arbitrage : retenus dès que vous changez de support (du fonds en euros aux unités de compte, d’une unité de compte à une autre, etc…). Ils peuvent représenter plus ou moins 1% du montant arbitré.

En revanche aucun frais n’est appliqué pour sortir votre épargne de votre contrat. Seule la fiscalité (impôt et prélèvements sociaux) sur les gains est due lors d’un rachat.

C’est en effet au moment du rachat que vous êtes fiscalisé, mais l’imposition ne porte que sur la quote-part d’intérêts comprise dans le rachat et le taux d’imposition peut être relativement faible. E ouvrant un contrat aujourd’hui, le taux de taxation sera de 12,8% (7,5% si le contrat a plus de 8 ans et que vous avez moins de 150 000 € sur tous vos contrats).

Les prélèvements sociaux (17,2%) sont retenus chaque année ou lors du rachat.

L’assurance vie est-elle soumise aux droits de succession ?

Lors de votre décès, les capitaux de votre assurance vie sont transmis aux bénéficiaires que vous avez choisis et désignés dans la clause bénéficiaire de votre contrat. La fiscalité « décès » dépend de votre âge au jour de chaque versement.

L’assurance vie permet de bénéficier d’une fiscalité moins lourde que les droits de mutation par décès, avec une taxation différente selon que les versements ont été effectués ou non avant le 70e anniversaire de l’assuré.

Capital versé sur votre assurance-vie
avant vos 70 ans
Capital versé sur votre assurance-vie
après vos 70 ans
Totale
Exonération

Après un abattement de 152 000 € par bénéficiaire, les capitaux décès issus de versements effectués avant 70 ans sont soumis à un prélèvement forfaitaire de 20% jusqu’à 700 000 e et 31,25% au-delà.
 
Le bénéficiaire d’un contrat « vie-génération » profite, en plus de l’abattement de 152 000 € d’un abattement de 20% sur les sommes imposables
Les primes versées après 70 ans sont soumises aux droits de succession après un abattement de 30 500 € Lorsque le bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire pacsé, la totalité des primes versées sont exonérées.

L’assurance vie permet un libre choix de ses bénéficiaires

L’assurance vie permet d’avoir une grande liberté quant aux choix du ou des bénéficiaires et permet de transmettre des capitaux à plusieurs personnes sans que ces derniers soient soumis aux droits de succession dans leur totalité.

Vous pouvez :

  • Protéger la personne de votre choix.
  • Payer les droits de succession : Le bénéfice d’un contrat d’assurance-vie peut permettre de disposer de liquidités pour faciliter le règlement des droits de succession ou d’une soulte lors du partage.
  • Changer de bénéficiaire : Le souscripteur est libre de modifier le bénéficiaire du contrat en fonction de l’évolution de sa situation, avec un formalisme très simple.
  • Rédiger votre clause sur mesures : Il est possible de faire du sur-mesure et de désigner plusieurs bénéficiaires dans différentes proportions.
  • Démembrer la clause bénéficiaire : Permet de conférer les capitaux au bénéficiaire en usufruit à charge pour lui de les restituer au nu-propriétaire à son décès.

Comment souscrire un contrat d’assurance vie pour un couple marié ou pacsé ?

assurance vie

Lorsque le membres du couple :

  • Souscrivent chacun un contrat d’assurance vie : les bénéficiaires désignés bénéficient de deux abattements
  • Souscrivent ensemble un contrat d’assurance vie : le conjoint survivant bénéficie de capitaux décès supplémentaires mais les bénéficiaires ne bénéficient que d’un seul abattement.

Altus Conseil répond aux questions fréquentes concernant l’assurance vie

Quels sont les avantages d’une assurance vie ?

  • Limitation des risques liés aux investissements grâce aux contrats investis en fonds en euros offrant une garantie de capital
  • Rémunération annuelle garantie pour les Fonds en euros
  • Diversification du patrimoine
  • Pas de plafond de versement
  • Disponibilité totale du capital à tout moment (à l’exception de certains produits structurés)
  • Améliorer l’estimation de vos avantages pour garder le contrôle de votre capital

Votre cabinet en gestion de patrimoine, en Corse, Altus Conseil, vous proposera une répartition optimale de vos placements pour en retirer le maximum d’avantages.

Est-ce que tout le monde peut souscrire à une assurance vie ?

Toute personne légalement qualifiée peut souscrire à une stratégie de sécurité supplémentaire. Il n’y a pas de condition d’âge. Dans le cas où la personne garantie est âgée ou malade, l’absence de possibilité concernant la date de sa mort peut entraîner la transformation de l’accord en une activité de capitalisation pure et simple, ce qui entraîne la perte des circonstances favorables communes et monétaires des contrats de garantie supplémentaire.

Un partenaire de vie peut véritablement adopter une approche de couverture d’assurance vie seul, en faisant peu attention à son système matrimonial et en faisant peu attention à la somme et au début des primes payées. Lui seul exercera tous les droits du soutien, c’est-à-dire : cession(s), demande d’aménagement, affectation des bénéficiaires, discrétion, etc.)

Quelle est la fiscalité de l’assurance vie ?

Votre assurance vie sera imposée lors de son rachat uniquement sur les intérêts. Le détenteur du contrat a le choix d’intégrer le montant de ces intérêts dans sa déclaration fiscale ou de choisir le PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) qui comprend le PFL (Prélèvement Forfaitaire Libératoire) qui peut aller de 7% à 35%, selon l’ancienneté du contrat, ainsi que les prélèvements sociaux qui sont de 12,8%.

Le contribuable peut bénéficier de certaines exonérations en fonction de sa situation.

Exonération d’IR si le dénouement résulte :

  •  Du licenciement
  • De sa mise en retraite anticipée ou de la fin d’un CDD du bénéficiaire ou de son conjoint ou de son partenaire de PACS ; en cas de cession d’activité non salariée du titulaire du contrat ou de son conjoint à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire ;
  • Exonération d’IR et de prélèvements sociaux si le dénouement résulte de son invalidité, ou de celle de son conjoint ou de son partenaire de PACS.

Peut-on récupérer la totalité de l’assurance vie à tout moment ?

Le titulaire de l’accord peut faire un recouvrement incomplet ou une sollicitation ou un développement chaque fois que le besoin se fait sentir.

Le développement est analysé comme une avance concédée par le plan de secours et à laquelle est appliqué un coût de financement prévu dans l’accord. Cela permet à l’assuré d’obtenir de l’argent sans diminuer l’estimation de son accord et sans évaluation fiscale.

L’accord ne prend pas fin et continue à être estimé sur la base d’un principe similaire à celui qui prévalait avant le crédit.

Quel est le montant des prélèvements sociaux pour une assurance vie ?

Les modalités de perception des prélèvements sociaux diffèrent selon la nature du contrat d’assurance vie et des supports choisis par le souscripteur :

Pour les contrats assurance vie mono-support en euros : Les prélèvements sociaux sont directement retenus chaque année par l’assureur, lors de l’inscription en compte des produits au taux en vigueur au moment de l’inscription.

Pour les contrats assurance vie en unités de compte ou multi-supports : Il convient de distinguer deux règles applicables en fonction de la nature du support au sein du contrat.

Lorsque des capitaux sont investis sur le fonds en euros du contrat, les prélèvements sociaux sont retenus sur la part des produits attachés à ce support en euros lors de leur inscription en compte. Cette règle s’applique pour les produits inscrits en compte à compter du 1er juillet 2011.

Lorsque des capitaux sont investis sur des unités de compte, les prélèvements sociaux ne sont dus, sur les gains générés par ces supports, qu’au dénouement du contrat par le décès de l’assuré ou lors d’un rachat. Dans ce dernier cas, ils sont acquittés sur la quote-part d’intérêts incluse dans le rachat partiel ou total.

Grâce à un diagnostic préalable et à la définition de vos objectifs, les experts d’Altus Conseil, votre conseiller en gestion de patrimoine en Corse, vous proposent des allocations d’actifs qui correspondent à votre profil d’investisseur mais également à votre situation et à votre demande.

ARTICLES RÉCENTS
Partagez :
Facebook
Twitter
LinkedIn